intervalle

intervalle [ ɛ̃tɛrval ] n. m.
XIIIe; entreval XIIe; lat. intervallum
1Distance d'un point à un autre, d'un objet à un autre. Un étroit intervalle entre deux murs. 1. espace. Diminuer, maintenir, augmenter l'intervalle. 1. écart, éloignement. Arbres plantés à cinq mètres d'intervalle, tous les cinq mètres. Dans l'intervalle de : entre.
Loc. adv. PAR INTERVALLE(S) : de loin en loin. « Quelques tombeaux par intervalle Nous avertissaient de la mort » (Lamartine).
2(1629) Mus. Écart entre deux sons, mesuré par le rapport de leurs fréquences. Intervalle consonant ou dissonant. Intervalle de seconde, de tierce. Un intervalle de septième diminuée. Renversement d'un intervalle. Les intervalles d'un accord.
3Espace de temps qui sépare deux époques, deux dates, deux faits. Un intervalle d'une heure. battement. À intervalles égaux, réguliers, rapprochés. Longs, brefs intervalles entre des phénomènes. Intervalle entre deux sessions parlementaires ( intersession) , deux saisons sportives ( intersaison) , deux cours ( interclasse; région. fourche) . Dans l'intervalle. entre-temps. Durant, pendant cet intervalle. À deux jours d'intervalle. Loc. adv. PAR INTERVALLES : de temps à autre (cf. Par intermittence, par moments). « On entendait par intervalles clapoter l'eau » (Martin du Gard) .
4Math. Ensemble des nombres compris entre deux nombres donnés. Intervalle fermé ( [a, b]), ouvert (]a, b[),incluant ou n'incluant pas ces deux nombres. Intervalle ouvert à gauche, fermé à droite (]a, b]),excluant a et incluant b.

intervalle nom masculin (latin intervallum) Distance plus ou moins grande entre deux choses, entre un point et un autre : Planter des arbres à intervalles réguliers. Espace de temps entre deux instants : Pendant un court intervalle, personne ne parla. Acoustique Rapport des fréquences de deux sons périodiques. Musique Distance entre deux sons successifs (intervalle mélodique) ou simultanés (intervalle harmonique). ● intervalle (difficultés) nom masculin (latin intervallum) Genre Masculin : un intervalle. Par intervalles. Toujours au pluriel. ● intervalle (expressions) nom masculin (latin intervallum) Dans l'intervalle, entre-temps. Par intervalles, de temps en temps, par moments, par intermittence. Intervalle d'un ensemble ordonné (E, ≤), partie I de E, telle que, quels que soient x et y élément de I vérifiant x y, tout élément z de E vérifiant x z y est élément de I. Échelle d'intervalles, type d'échelle subjective utilisée en psychophysiologie pour mesurer les seuils différentiels. Intervalle de classe, intervalle compris entre les limites supérieure et inférieure d'une classe. Intervalle de distribution, différence entre les deux valeurs extrêmes d'une série statistique rangée par valeur croissante. Intervalle de variation, écart entre les deux valeurs extrêmes d'un petit échantillon. ● intervalle (synonymes) nom masculin (latin intervallum) Distance plus ou moins grande entre deux choses, entre un...
Synonymes :
- écart
Espace de temps entre deux instants
Synonymes :
- intermède
- répit
Par intervalles
Synonymes :
- par accès

intervalle
n. m.
d1./d Distance séparant un lieu, un élément d'un autre. Intervalle entre deux poteaux.
|| MUS écart entre les fréquences de deux sons.
d2./d Espace de temps qui sépare deux faits, deux époques. Un intervalle de deux heures. Dans l'intervalle.
Loc. adv. Par intervalles: de temps à autre.
d3./d MATH Partie P d'un ensemble ordonné E tel que, pour deux éléments a et b de E, a étant inférieur à b, tout élément x de E compris entre a et b appartient à P. Intervalle fermé, noté [a,b], tel que a <= x <= b. Intervalle ouvert, noté ]a,b[, tel que a < x < b.

⇒INTERVALLE, subst. masc.
A. — [Dans l'espace]
1. Distance qui sépare un lieu, un point, un objet d'un autre; p. méton. espace vide ainsi déterminé. Synon. écart, espace. On peut très-bien concevoir un corps dont les parties ne laisseraient aucun intervalle entre elles (DESTUTT DE TR., Idéol. 1, 1801, p. 179). À intervalles symétriques, au milieu de l'inimitable ornementation de leurs feuilles (...), les pommiers ouvraient leurs larges pétales de satin blanc (PROUST, Swann, 1913, p. 146) :
1. ... les yeux inconnus qui sont peut-être ouverts dans les espaces purent voir au milieu de la mer, sur un des points où il y a le plus de solitude et de menace, deux choses entre lesquelles l'intervalle décroissait, l'une se rapprochant de l'autre. L'une, presque imperceptible dans le large mouvement des lames, était une barque à la voile; dans cette barque il y avait un homme...
HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 242.
SYNT. Intervalle court, égal, éloigné, espacé, irrégulier, large, long, rapproché, rare, régulier, vide; augmenter, combler, franchir, laisser, maintenir, occuper, remplir un intervalle; intervalle (compris) entre; sans intervalle, dans l'intervalle de.
Loc. adv. Par intervalle. De place en place. Quelques rares flambeaux brillaient par intervalle (BOUILHET, Melaenis, 1857, p. 157).
MUS. ,,Distance qui sépare deux sons émis soit simultanément (i. harmonique) soit l'un après l'autre (i. mélodique)`` (Mus. 1976). Intervalle consonant ou dissonant; intervalle de seconde, de tierce, de quarte, de quinte, de sixte, de septième; intervalle d'octave; intervalle augmenté, diminué. La sensation de l'harmonie des couleurs n'est pas, comme celle de l'intervalle musical, la perception d'un rapport mathématique (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 156) :
2. ... vous vous représentez ces notes successives comme des points de l'espace qu'on atteindrait l'un après l'autre par des sauts brusques, en franchissant chaque fois un intervalle vide qui les sépare : et c'est pourquoi vous établissez des intervalles entre les notes de la gamme.
BERGSON, Essai donn. imm., 1889, pp. 45-46.
ART. MILIT., vieilli. ,,Espace qui isole les groupes principaux d'une ligne de bataille`` (LITTRÉ).
2. Au fig. [À propos de pers., d'inanimés abstr.] Différence qui sépare deux personnes, distance qui sépare deux situations, ce qui se trouve entre deux limites. L'intervalle immense qu'il y a entre un enfant stupide trouvé dans les bois, et l'homme civilisé (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 268). Amené par la pente naturelle de la situation à constater l'intervalle qui venait de se faire entre cet homme et lui (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 672) :
3. ... je buvais l'un après l'autre sept à huit verres de porto. Aussitôt, au lieu de l'intervalle impossible à combler entre mon désir et l'action, l'effet de l'alcool traçait une ligne qui les conjoignait tous deux.
PROUST, Sodome, 1922, p. 838.
B. — [Dans le temps] Distance qui sépare une époque, une date, un événement d'un(e) autre; p. méton. laps de temps ainsi déterminé. Synon. écart, moment, période. Pour nous, êtres conscients, ce sont les unités qui importent, car nous ne comptons pas des extrémités d'intervalle, nous sentons et vivons les intervalles eux-mêmes. Or, nous avons conscience de ces intervalles comme d'intervalles (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 338) :
4. Que leur image subsiste ou non dans nos mémoires éphémères, que leur importe, à ces immortels? C'est nous qui, anonymes et insignifiants, nous pressons aux portes pour les rejoindre. La vraie vie est là où ils nous attendent, là où le plus jeune d'entre nous sera bientôt, puisqu'il suffit du bref intervalle d'un siècle pour que ne subsiste plus une seule créature respirant aujourd'hui.
MAURIAC, Bâillon dén., 1945, p. 433.
SYNT. Bref, large, long, rare intervalle; an, heure, jour, minute d'intervalle; à intervalle égal, inégal, irrégulier, mesuré, rapproché, régulier; intervalle qui s'écoule (entre); sans intervalle; durant, pendant cet intervalle; dans l'intervalle de; d'intervalle en intervalle.
Loc. adv. Par intervalle. De temps à autre. La voix du roi des animaux se faisait entendre, et les sons se succédaient par intervalles, jusqu'à ce que son courroux machinal se fût calmé (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 340). Le long canon d'un fusil (...) qui brilla longtemps d'un feu cruel au travers des premiers rideaux de la forêt, où il reparaissait par intervalles (GRACQ, Argol, 1938, p. 120).
En partic.
Moment d'interruption au cours d'une représentation, d'une danse, d'un jeu. Synon. entracte, interlude, intermède. Dans le dernier intervalle de la contredanse, Émile, après avoir beaucoup cherché et choisi entre cent questions, lui demanda : — Habitez-vous Villevieille? (DURANTY, Malh. H. Gérard, 1860, p. 9).
Moment d'accalmie qui intervient au cours d'une période de souffrance. Synon. pause, répit. J'avais eu après mes souffrances passées un intervalle de calme. Mais à une maladie chronique le moindre prétexte sert pour renaître (PROUST, Prisonn., 1922, p. 22).
MÉD. Intervalle lucide. ,,Période de rémission plus ou moins complète et plus ou moins longue au cours d'un état d'aliénation mentale`` (POROT 1960). Il est vrai qu'on pourrait opposer à ces choses la permanence du mal dans ses dernières années, s'il est certain qu'il n'eut point de longs intervalles lucides (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 847).
MATH., STAT. Ensemble de nombres compris entre deux valeurs. Il peut se trouver indiqué de n'avoir pas un intervalle constant dans la constitution des classes. C'est en particulier le cas de la pyramide des âges, classiquement établie de cinq ans en cinq ans. Cet intervalle ne convient pas au groupe de la première enfance, parce qu'il ne fait pas ressortir les conséquences de la mortalité infantile (P. PÈPE, Présentation des statistiques, Paris, Dunod, 1959, p. 94).
Intervalle de variation. ,,Appelé aussi étendue ou amplitude, l'intervalle de variation est la différence entre deux valeurs extrêmes étudiées`` (P. PÈPE, Présentation des statistiques, Paris, Dunod, 1959, p. 56).
REM. Intervallaire, adj., rare. Qui se trouve dans l'intervalle. Bot. Feuilles intervallaires. (Ds ROB., Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2e quart du XIIIe s. intervale fém. « portion de temps séparant deux moments, deux périodes » (Évangiles des domées, 101, 14 ds T.-L.); 1306 masc. (GUILLAUME GUIART, Royaux lignages, éd. N. de Wailly et L. Delisle, 12333); 2. ca 1355 « distance d'un objet à un autre » (PIERRE BERSUIRE, trad. de Tite-Live, f° 36 r° ds LITTRÉ); 3. 1629 mus. (DESCARTES, Corresp., I, 27 [Vrin] ds QUEM. DDL t. 15). Empr. au lat. intervallum, attesté aux sens 1-3 à l'époque class., d'où l'a. fr. entreval, au sens 1 (ca 1200 ds T.-L.). Le sens 3 est peut-être empr. à celui de l'ital. intervallo (dep. 1546, LIBURNIO ds BATT.). Fréq. abs. littér. : 2 552. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 5 262, b) 3 707; XXe s. : a) 2 396, b) 2 935. Bbg. QUEM. DDL t. 15.

intervalle [ɛ̃tɛʀval] n. m.
ÉTYM. V. 1300, intervale, sens 3; au fém., même sens, déb. XIIIe; entreval, même sens, au XIIe; lat. intervallum, mêmes sens, d'abord « espace entre deux pieux d'une palissade », en fortif., de inter- « entre » et vallus « pieu ».
1 (V. 1355). Dans l'espace. Distance d'un point à un autre, d'un objet à un autre, distance, espace qui sépare deux éléments d'une suite, d'une série. Distance, espace. || Un étroit intervalle entre deux murs (→ Échappée, cit. 3). || Intervalle entre les colonnes d'une colonnade ( Entre-colonne). || Intervalle entre deux lignes ( Interligne). || Intervalle entre deux solives ( Entre-vous). || Poussière qui s'accumule dans les intervalles du plancher. Fente, interstice. || Rapprocher deux objets pour diminuer l'intervalle qui les sépare. || Maintenir, augmenter l'intervalle, un intervalle entre deux choses. Écart, éloignement (→ Égal, cit. 5).
… d'intervalle.Arbres plantés à cinq mètres d'intervalle ( Espacer).Clôture sans intervalles. Plein.Dans l'intervalle de… 2. Entre (cit. 4).
Loc. adv. Par intervalles. Loin (de loin en loin), place (de place en place). → 1. Flanquer, cit. 2. — REM. On trouve aussi la graphie : par intervalle (→ ci-dessous, cit. 2).
1 (Un amas) De mots estropiés, cousus par intervalles,
De proverbes traînés dans les ruisseaux des Halles ?
Molière, les Femmes savantes, II, VI.
2 Quelques tombeaux par intervalle
Nous avertissaient de la mort (…)
Lamartine, Nouvelles méditations poétiques, Sec. médit., I.
3 (…) malheureusement, l'on a eu l'idée de profiter de l'intervalle des colonnettes qui soutiennent le plafond pour y loger une suite de portraits des rois d'Espagne (…)
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 257.
4 (…) profitant des moindres remous qui le dérivaient du côté de ses amis, il parvint à franchir peu à peu le court intervalle qui le séparait d'eux.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 59.
Par métaphore ou fig. Différence. Différence, écart, marge. || Il y a un grand intervalle entre le désir et l'action (→ Conjoindre, cit. 1; embryon, cit. 6). || Un immense intervalle sépare la femme faible (cit. 22) de la femme dépravée. Abîme. || Intervalle entre des conditions sociales. Fossé, inégalité.
5 (…) il y a entre telle et telle condition un abîme d'intervalle si immense (…)
La Bruyère, les Caractères, VI, 71.
6 (…) quelque ressemblance qu'il y ait donc entre l'Hottentot et le singe, l'intervalle qui les sépare est immense, puisqu'à l'intérieur il est rempli par la pensée, et au dehors par la parole.
Buffon, Hist. nat. des animaux, Nomenclat. des singes.
7 (…) elle n'eût aperçu aucun intervalle entre être coupable aux yeux de Dieu et se trouver accablée en public des marques les plus bruyantes du mépris général.
Stendhal, le Rouge et le Noir, I, XI.
2 (1629, Descartes, Correspondance; peut-être d'après l'ital. intervallo, de même origine). Mus. Écart entre deux sons, mesuré par le rapport de leurs fréquences. || Intervalle mélodique, entre deux sons émis successivement. || Intervalle harmonique, entre deux sons simultanés. || Intervalle consonant ou dissonant.(Dans le système tonal). || Intervalle de seconde ( Ton), de tierce, de quarte, de quinte, de sixte, de septième, d'octave (→ Gamme, cit. 1). || Intervalles justes, majeurs, mineurs, augmentés, diminués. || Intervalle composé ou redoublé, supérieur à l'octave (neuvième, dixième). || Intervalle d'un comma (cit.). || Intervalle de degré conjoint, de degré disjoint. || Renversement d'un intervalle, complément de cet intervalle pour former l'intervalle direct d'octave (ex. : l'intervalle mi-do est le renversement de l'intervalle do-mi). || Les intervalles d'un accord.
7.1 Berlioz plaque des accords, et remplit comme il peut les intervalles.
E. Delacroix, Journal, 7 avr. 1849.
8 Ils s'enfonçaient avec innocence, plus bas, toujours plus bas, dans une gamme insituable, où, à chaque répons, ils faisaient sortir de leur voix des intervalles insolites qui mettaient M. Maillet au grand désespoir. « Encore, disait-il, s'ils montaient ou s'ils descendaient d'une tierce, on pourrait les rattraper. Mais ils ont des quarts, des cinquièmes de tons dans leurs intervalles. C'est fou ! C'est fou ! »
H. Bosco, Antonin, p. 228.
3 (1538; intervale, v. 1300). Dans le temps. Espace de temps qui sépare deux époques, deux dates, deux faits. Période. || Un intervalle d'un mois, d'une heure. Battement. || Un court intervalle de temps. Moment (→ Chambertin, cit.). || Intervalles inégaux (cit. 1). || Mettre, laisser, garder un intervalle, un grand intervalle entre deux décisions, deux actions.(Constructions avec à…). || Se succéder à intervalles égaux (→ Course, cit. 1). || Paiements effectués à intervalles réguliers. Échelonné, périodique. || À intervalles rapprochés. → Coup sur coup. || À longs intervalles (→ Couler, cit. 7; immobile, cit. 5). || À des intervalles plus ou moins éloignés. → Périodique, cit. 2. || Essor (cit. 12) qui reprend à chaque intervalle de paix.(Constructions avec dans…). || Dans l'intervalle. Entretemps (→ Étourdi, cit. 12). || Dans l'intervalle, il n'a pas perdu son temps.Durant, pendant cet intervalle… Temps (→ Civilisation, cit. 7; consistance, cit. 4; effacer, cit. 22; fréquence, cit. 2).Loc. adv. (1538). Par intervalles : de temps à autre (→ Eau, cit. 4; heurter, cit. 5; immodéré, cit. 3, et ci-dessous, cit. 17). Intermittence (par), moment (par).
… d'intervalle. || À cinq ans d'intervalle, à deux jours d'intervalle. → Indice, cit. 12, et ci-dessous, cit. 16. — Un intervalle de…, caractérisé par… || État de démence avec des intervalles de lucidité. → ci-dessous, cit. 14.
9 Laissez entre la colère
Et l'orage qui la suit
L'intervalle d'une nuit.
La Fontaine, Fables, VIII, 20.
10 C'est un malheur qu'il y a trop peu d'intervalle entre le temps où l'on est trop jeune et le temps où l'on est trop vieux.
Montesquieu, Cahiers, p. 30.
11 (…) l'éloignement du bureau de la poste me force toujours de mettre un grand intervalle entre les lettres que je reçois et celles que je réponds.
Voltaire, Correspondance, 3233, 11 déc. 1767.
12 (…) tout se tait : dans cet intervalle de silence, on croyait entendre les pas lointains de Napoléon.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 343.
13 Si, dans l'intervalle, je puis recueillir des preuves en votre faveur, vous aurez le recours en grâce.
Balzac, Une ténébreuse affaire, Pl., t. VII, p. 590.
14 Ces accès de gaieté non motivée (…) se reproduisent fréquemment, et coupent des intervalles de stupeur pendant lesquels vous cherchez en vain à vous recueillir.
Baudelaire, les Paradis artificiels, Poème du haschisch, III.
15 Depuis deux ans environ, M. Dubois ne venait plus qu'entre de longs intervalles de temps dans notre maison, qu'auparavant il fréquentait assidûment.
France, la Vie en fleur, XXVIII.
16 À vingt ans d'intervalle la même femme joue Rosine, et c'est bien toujours la vraie Rosine. Mais l'adolescente est devenue femme.
Bernanos, les Grands Cimetières sous la lune, p. 86.
17 On entendait par intervalles clapoter l'eau contre les piles de la maison.
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 242.
Spécialt. Moment d'arrêt; interruption. || Il y a un intervalle entre les parties d'un spectacle. Entracte (cit. 2). → Chœur, cit. 2. || L'intervalle entre deux gouvernements ( Intérim, interrègne). || Longs, brefs intervalles entre (1. Entre, cit. 7) deux choses. Intermède, pause, répit, rémission, silence, temps (d'arrêt).
18 (…) il avait pensé à ce silence qui s'élevait des lits où il avait laissé mourir des hommes. C'était partout la même pause, le même intervalle solennel, toujours le même apaisement qui suivait les combats, c'était le silence de la défaite.
Camus, la Peste, p. 311.
4 Math. Ensemble des nombres compris entre deux nombres donnés. || Intervalle fermé, ouvert, incluant ou n'incluant pas ces deux nombres.Importance de la notion d'intervalle en statistique.Échelle d'intervalle, constituée par des données numériques ordonnées (ordre croissant ou décroissant) et où les intervalles intermédiaires ont des grandeurs connues et fixes.Intervalle de variation.
DÉR. Intervallaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intervalle — INTERVALLE. s. m. Distance, espace qu il y a d un lieu, ou d un temps a un autre. Grand, long intervalle. il y a un intervalle de tant de lieües entre cette ville là & celle là. il n y a que quatre pieds d intervalle entre ces deux colomnes. il y …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intervalle — Intervalle, Interuallum …   Thresor de la langue françoyse

  • intervalle — (in tèr va l ) s. m. 1°   Distance d un lieu à un autre. •   Il y a peut être un plus grand intervalle de mer entre les îles Marianes et le Japon qu entre aucune des terres qui sont au delà de Kamtschatka et celles de l Amérique, BUFFON Hist. nat …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTERVALLE — s. m. Distance d un lieu ou d un temps à un autre. Grand, long intervalle. Il y a un intervalle de tant de lieues entre ces deux villes. Il n y a que quatre pieds d intervalle entre ces deux colonnes. Lorsqu on range une armée en bataille, on… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INTERVALLE — n. m. Distance d’un lieu à un autre. Il y a un intervalle de tant de lieues entre ces deux villes. Il n’y a qu’un mètre d’intervalle entre ces deux colonnes. Franchir un intervalle. Il signifie aussi Période de temps qui sépare un fait d’un autre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Intervalle — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Intervalle », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot intervalle (du latin intervallum)… …   Wikipédia en Français

  • intervalle —    Distance, espace qu il y a d un lieu ou d un temps à un autre. Ce mot est du genre masculin. Il faut dire, un intervalle , et non pas une intervalle . Il est vrai que cette terminaison indique ordinairement le féminin, excepté, dans râle ,… …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • intervalle — interval англ. [и/нтэвэл] Interval нем. [интэрва/ль] intervalle фр. [энтэрва/ль] intervallo ит. [интэрва/ллё] интервал …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • intervalle — intervalas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. interspace; interval; spacing vok. Abstand, m; Intervall, n; Lücke, f; Zwischenraum, m; Zwischenzeit, f rus. интервал, m; промежуток, m pranc. intervalle, m …   Automatikos terminų žodynas

  • intervalle — tarpas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. backlash; clearance; gap; interval; space vok. Freiluft, f; Luft, f; Schlitz, m; Spalt, m; Spiel, n; toter Gang, m rus. зазор, m; интервал, m; люфт, m; промежуток, m pranc. écart, m;… …   Automatikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.